lundi 13 juin 2011

Annemasse



Annemasse, ville frontière, banlieue française de Genève, célèbre pour le zèle de ses gabelous. L’an dernier ils se sont illustrés en détruisant une relique : le maillot que portait Trézéguet pendant la finale de la coupe du monde 98. Jamais lavé, encore bourré d’ADN de l'avant-centre. Il avait été acheté une fortune sur e-bay par un collectionneur. Mais des agents des douanes soupçonneux le prirent pour une contrefaçon et l’envoyèrent au feu.
En cherchant un endroit pour pique-niquer nous avons découvert par hasard la Maison du Parc, centre d’art contemporain. Très belle exposition de travaux de fin d’études d’étudiants de plusieurs écoles d’art européennes sur le thème de « l’Entropie ». Coups de cœur pour les collections d’odeurs recueillies dans des bocaux  « Le Parfait » par Mélody Allais de Genève. Et une vidéo de Suzanna Hanna des Beaux Arts de Leipzig. Le voyage d’un sachet en nylon emporté par le vent. Remake un peu trash du Ballon Rouge de Lamorisse. De l’anémotourisme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire