vendredi 19 août 2011

Pamiers



A Pamiers notre mission était de goûter aux cocos de Pamiers,  sans lesquels, affirment  les puristes, on ne peut pas faire de véritable cassoulet. Il s’agit de petits haricots blancs à la peau très fine qui peuvent cuire plusieurs heures sans se casser. Cette variété ancienne remise au goût du jour par des adeptes du « slow food » est désormais sous la haute surveillance de la très honorable « confrérie du Coco de Pamiers ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire