lundi 29 août 2011

La Rochelle



Nous sommes arrivés à La Rochelle en pleine université d’été du Parti Socialiste. Plus de 4000 élus et militants. Il y avait aussi beaucoup de touristes et il était un peu difficile de distinguer les uns des autres. Sauf quand ils circulaient au milieu d’une mêlée de journalistes. Nous avons ainsi croisé quelques visages connus. Dans l’ordre :  Bertrand, Jean, Roland, Catherine, François, Ségolène et Martine.

Nous avons de la tendresse pour cette jolie petite ville portuaire pionnière du vélo en libre-service dès 1974. Les fameux vélos jaunes.  Vingt-sept ans avant le Vélib’ ! Le maire de l’époque, Michel Crépeau, s’était inspiré des Bicyclette Blanches d’Amsterdam. Une action des Provos hollandais pour lutter contre l’envahissement de la ville par les voitures. C’était en 1966. Ils avaient mis gracieusement à disposition des Amstellodamois une centaine des vélos peints en blanc. La police les avait confisqués aussi sec en s’appuyant sur une vieille loi, pourtant rarement appliquée, qui stipulait que les vélos stationnés sur la voie publique devaient être cadenassés. Qu’à cela ne tienne les Provos remirent en service une centaine de nouveaux vélos blancs munis cette fois d’un cadenas à combinaison dont le numéro était inscrit en gros sur le cadre.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire