mercredi 13 mars 2013

Sedan



La spécialité gastronomique de Sedan (danse en verlan) est la « cacasse à cul nu ». Une fricassée de pommes de terre, oignons, ail et vin blanc. C’est tout. Un festin de prolo simplissime et grandiose. On peut aussi y ajouter quelques tranches de lard mais dans ce cas, la cacasse n’est plus « à cul nu ». Les membres de la Confrérie de la Cacasse, une vingtaine d’épicuriens dont la devise est  « Tout passe, tout lasse, pas la cacasse », sont formels sur ce point.
C’est aussi dans cette vieille ville industrielle qu’auraient été créés les jardins ouvriers en 1889 un siècle exactement après la Révolution. Un groupe de dames patronnesses, scandalisées par la misère qui régnait dans la ville, auraient décidé de confier un lopin de terre aux ménages les plus pauvres pour qu’ils puissent cultiver des fruits et des légumes, surtout des patates pour la cacasse. 
Si l’on est adepte du shopping « made in France », un bon plan à Sedan :  les ateliers de la Pantoufle  Ardennaise.  On y trouve même un modèle spécial  « supporter de salon » pour encourager douillettement le Club Sportif Sedan Ardennes qui peine en Ligue 2.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire