mardi 12 mars 2013

Charleville-Mézières

 
On s’attendait à ce que le plus célèbre des carolomacériens, Arthur Rimbaud, soit servi à toutes les sauces dès le hall d’arrivée de la gare. Un peu comme Mozart à Salzbourg. Et bien pas du tout. L’exploitation commerciale du poète se résume à une librairie papeterie, une résidence médicalisée, un charmant petit musée installé dans un ancien poste d’octroi au bord de la Meuse et un bar-brasserie qui propose une carte tout à fait classique. Mais que pourrait bien être une cuisine rimbaldienne ? Une cuisine dont tous les ingrédients seraient obligatoirement cités au moins une fois dans son œuvre ?

Biscuit de la route (Vagabond)
Blé (Sensation)
Bonbons habillés d’or (les étrennes des orphelins)
Bouillon court sur la rouille (le Loup criait)
Cassis (La rivière de Cassis)
Chou vert (les poètes de sept ans)
Confiture exquise (le bateau ivre)
Coq (Bonheur)
Crèmes brunes (les mains de Jeanne-Marie)
Cresson bleu (Le dormeur du val)
Du jambon rose et blanc parfumé d’une gousse d’ail (Au cabaret vert)
Fruit d’Asie (Bouts-rimés)
Haricots (Un Cœur sous une soutane)
Laurier (Aube)
Légumes aqueux (l’Impossible)
Lourd pain blond (Les effarés)
Mouron ( Mes petites amoureuses)
Mûre (Jeune ménage)
Noirs raisins (Soleil et chair)
Oeufs à la coque ( Mes petites amoureuses)
Olive (Sonnet du trou du cul)
Omelette au lard (Un Cœur sous une soutane)
Oranges  (les mains de Jeanne-Marie)
Pains couchés aux vallées grises ! (Fêtes de la faim)
Pêche (La Maline)
Poire (Jeune goinfre)
Pois (Entends comme brame)
Pommes sûres  (le bateau ivre)
Praline (Sonnet du trou du cul)
Religieuse (Michel et Christine)
Salade (le loup criait)
Soupe aux chou (Un Cœur sous une soutane)
Tartes, flans, gélines dorées ( Charles d’Orléans à Louis XI)
Tartines, beurre, jambon (Au cabaret vert)
Terrines ( Mes petites amoureuses)
Thym (Après le déluge)
Viande saignante (Barbare)
Volailles (le loup criait)




Accompagnés de :


Bitter sauvage (Vagabond)
Café (Vagabond)
Champagne (Roman)
Cidre (Vagabond)
Eau des bois, eau d’Europe (Le bateau ivre)
Lait (Vagabond)
Limonade (Roman)
Liqueurs fortes (Mauvais sang)
Quelque liqueur d’or, fade et qui fait suer (Larme)
Thé (Vagabond)
Vin (Ma bohème) (l’Orgie parisienne)
Vin de Baigneux ( Charles d’Orléans à Louis XI)
Vin de Beaulne  ( Charles d’Orléans à Louis XI)
Vin de la Paresse [voici que monte en lui le] (Les chercheuses de poux)
Vin vieux (Tête de Faune)
Vins bleus (Le Bateau ivre)
Vins des Cavernes  (Vagabond)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire