lundi 11 mars 2013

Orchies

 
Orchies, siège de la fameuse société Leroux, est dotée d’une  Maison de la chicorée qui explique par une exposition-parcours « L’aventure de la chicorée de l’Antiquité à nos jours ». La chicorée (Cichorium intybus) est devenue un substitut du café pendant le blocus continental (1806 - 1814) qui interdisait aux bateaux d’accoster dans les ports de l’empire, privant les consommateurs français de produits exotiques comme le sucre et le café. Ça a tout de même eu un mérite, celui de doper les esprits inventifs pour pallier le manque. Par exemple faire du sucre à partir de la betterave et remplacer le café par des racines de chicorée torréfiées. La chicorée fut aussi l’ersatz du café pour tout le pays de 1939 à 1945. Un produit de guerre comme les rutabagas, topinambours, crosnes, salsifis, scorsonères… La paix revenue et avec elle l’arabica, on a un peu négligé ce succédané. Mais aujourd’hui, la nouvelle cuisine hype le redécouvre et l’impose comme un aliment merveilleux en l’associant au foie gras ou à la selle d’agneau de lait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire