jeudi 4 avril 2013

Thionville

 
A Thionville on se bat bec et ongles pour la survie du platt, le patois local. On mange des schneks, des spritz et des knepps. Du coup, forcément, on prend du schpeck. Alors pour oublier on boit des shlouks de schnaps et puis on met ses schlapps et on clanche la porte. Surtout quand on a la chance d’avoir une maison aussi extraordinaire que la « Go house » (2 rue Lyautey) dessinée par les architectes Emmanuelle Marin et David Trottin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire