vendredi 9 septembre 2011

Guingamp



Petite surprise et hasard de voyage  : les murs extérieurs de l’ancienne prison de Guingamp accueillent des photos géantes de Mathieu Pernot. Des portraits de « hurleurs » qui tentent de communiquer à distance avec des parents emprisonnés. Et une série très impressionnante de réfugiés afghans endormis  dans la « jungle » de Calais. Une exposition organisée par le centre d’art local, Gwin Zegal, dont nous  découvrons que le directeur artistique est un vieil ami strasbourgeois : Paul Cottin.
Sous le kiosque du parc, un pique-nique créole s'organisait avec achards, poulet boucané et rhum arrangé. Le rhum arrangé qui est en train de devenir une spécialité bretonne. On en trouve à la carte de tous les bistrots.
En revanche, pas le moindre joueur de boule bretonne. « Ils se prennent trop au sérieux » explique un inconditionnel de la pétanque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire